0

SPICA est un groupe inintéressant, les titres ne sont pas des tubes en puissance et elles surfent sur une espèce de rétro chiant (là où T-ara avait réussi à faire du rétro archi fun). En parlant des T-ara, l'un des SPICA faisait partie de la formation initiale des T-ara. Mais donc pourquoi parler de ce groupe si c'est pas si bien? Parce-que c'est le 3eme groupe à s'essayer au marché anglophone et plus précisément américain.

Time Machine : Fortes de leur succès les Girls'Generation avaient tenté de s'immiscer dans le marché américain avec "The Boys" : le problème c'est que ça n'a pas marché mais surtout que si on m'avait proposé 10 chansons j'aurai mis The Boys en dernière position. Aujourd'hui encore je ne comprends pas pourquoi cette chanson (même si je l'aime beaucoup) a été choisie pour percer dans le marché. C'est une des moins bonnes chansons des SNSD. D'autant plus dommage que si on avait pensé à un groupe pour s'essayer au marché américain c'était forcément les 9 filles de la SM au coude-à-coude avec les 2NE1 de la YG.

Les Wonder Girls l'ont jouée un peu plus finement et ne se sont pas reposées uniquement sur leur nom : un duo avec Akon a donc été enregistré, une télé-réalité sur nickelodeon (une connerie de chaîne de télé de jeunesse dans le genre) et une chanson un peu plus calibrée pour le marché américain. Sauf que, c'était pas bien non plus, la chanson est ultra répétitive et pour des occidentaux qui ne font pas la différence entre un chinois, un japonais et des coréennes, le clip des Wonder Girls était une catastrophe avec des filles fringuées pareil, maquillées de la même façon dans des décors boîtes atroces pseudo-futuristes, back to the future. Big up pour le rap de la chanson qui est 10fois meilleur que celui d'Akon. Un flop monumental car aujourd'hui il ne reste quasiment plus rien de ce groupe qui a beaucoup souffert de sa tentative de gloire américaine.

Pour ces deux premiers groupes, la question que les fans de kpop se posent c'est pourquoi ce choix de chansons. A l'époque de "Like Money" des Wonder Girls, elles étaient dans le haut du tableau des plus gros groupes féminins (il fut un temps cher écuyer où nos damoiselles se battaient pour la place de groupe n°1). Elles avaient donc, comme leurs consoeurs SNSD une panoplie de tube éprouvés, tubes qu'elles traduisent en japonais pour le marché nippon. Et si il ne fallait tout simplement pas utiliser cette même technique en changeant juste l'imagerie un peu trop asiatique par moments? Aujourd'hui encore je ne comprends pas pourquoi les Girls'Generation n'ont pas sortie une version anglais de Genie, Run Devil Run (et qui existe déjà, chantée par Kesha) ou encoreMr. Taxi.

Je fais juste un clip qui fait golri, je suis un peu gros et j'ai la danse la plus débile de la terre, d'ailleurs c'est celle qu'on danse dans les barmitsva au lieu de la danse des canards, je suis je suis? Je suis PSY, avec un clip viral et une danse qui tient du génie ce chanteur délaissé du public coréen (des magouilles pour ne pas faire son service militaire et en Corée c'est la fin du monde si tu ne le fais pas) redevenu héros de la nation est, malgré lui, le plus gros vendeur d'un single étranger en langue coréenne dans le monde. Sans oublier qu'il possède la vidéo la plus sur youtube, LE média le plus important et influent en 2014. Un succès made in YG, absolument pas voulu, tout dans la chanson parle d'un quartier bien particulier de Séoul, Gangnam. Autrement dit c'était impossible pour eux de percer ailleurs qu'en Corée, le thème de la chanson étant trop loin des non-coréens. Un succès qui peut énerver un peu : quand un groupe s'est méchamment cassé les dents et l'autre a juste fini par disparaître voir un type sans efforts arriver au sacre, ça la fout en travers.

Mais dans ces ténèbres il y a toujours une part de lumière. Depuis peu la Kpop rentre très bien dans les charts mondiaux à des places très honorables d'autant plus qu'ils ne font pas de promotion internationale, ce qui n'était pas le cas en 2012 par exemple. Que va devenir SPICA? groupe très moyen, d'une agence très moyenne qui n'a absolument pas de force de frappe pour marteler le titre comme il le faudrait aux US et un parachute pas assez grand pour voir s'écraser les minettes les unes après les autres. Je suis de leur côté, car j'aime la pop coréenne, car je pense qu'elle a suffisament d'atout musicaux si les non-asiatiques mettent leur racisme primaire de côté et qu'elle peut apporter un vent de fraicheur pour renouveler la pop occidentale.