Bon je sais, ça date pas d'aujourd'hui, mais j'aime bien poster une vieillerie de temps en temps. Etant donné que j'ai assisté au Music Bank, concert de kpop où des Adele à oreilles de chat pleuraient et hurlaient ( - 10 décibels à chaque oreille).

beast-beast-b2st-25211573-800-424

J'étais venu pour voir les T-ara et les Girls'Generation puis Sistar et 4minute : Oui les groupes de mecs ça m'intéresse pas : Loin d'être malléables, les musiques se ressemblent beaucoup plus que côté filles, c'est saucé avec un fond de boîte à musique r'n'b insupportable et un rap part totalement à côté de la plaque (bon les filles aussi) 

Mais tout de même, au détour d'une rue sombre remplie de coréens qui manigancent quelque chose il y a toujours une lueur d'espoir et à vrai dire , je ne comptais pas trouver en Beast le tube qui reste en tête, que tu cherches à conjurer comme un mauvais sort vaudou qui aurait raté en écoutant le titre.. une fois... deux fois. Tu l'as sur ton ipod et c'est fini. Tu as lutté, mais les rois de la pop débile et juteuse ont encore gagné du terrain. Je chante donc Shock depuis à peu près 4 jours, je n'en peux plus, je suis exténué, à bout, je craque et je ne peux rien y faire.

Voilà pourquoi nous nous intéressons à la musique coréenne : sous ses airs sérieux et premier degré, des créateurs de l'ombre, sans doute auteurs et compositeurs les plus lucratifs de la décennie (si il n'y avait pas eu ces faux-vrais compositeurs à une touche américains, entre autres et français, si si, je ne citerai pas les noms), créent des titres, parfois à la mélodie douteuse mais purement efficaces. On se rends compte en écoutant ces titres parfois très (trop) faciles que nous sommes quand même heureux de retrouver l'essentiel de la pop réuni dans cette machine de guerre musicale, là où des stars occidentales nous prennent la tête avec leur égo et leurs concepts foireux. J'avais déjà la carte de membre, je crois avoir bien pris un pass à vie.